Logo de la FFSA

> Info Media le 05/02/2019

> Teaser du Rallye Vosges Grand Est 2019 -prochainement sur les réseaux sociaux…> Info Media -Trophée Lucie VAUTHIER,les pilotes féminines mises à l’honneurEn mémoire de sa fille Lucie, pétillante jeune femme et pilote de rallye passionnée, Alain VAUTHIER, a initié le Trophée Lucie VAUTHIER pour encourager et soutenir la participation des pilotes féminines en rallye. En 2018, dix pilotes féminines étaient au départ du Rallye Vosges Grand Est pour participer au Trophée Lucie VAUTHIER. Un record sur une manche de Championnat de France des Rallyes, salué d’ailleurs par la FFSA à travers cette manche du Championnat de France des Rallyes Féminin !Alain VAUTHIER reconduit cette année le Trophée Lucie VAUTHIER, animé toujours par la même émotion et la volonté d’apporter son soutien aux pilotes féminines, avec à la clé une prime exceptionnelle de 5.000 € qui sera offerte à la pilote vainqueur. A noter qu’il s’agit de la plus importante dotation du rallye ! Les droits d’engagement restent fixés à 850 € (au lieu de 1.050 €) et 50 € de géolocalisation.Afin de permettre à chacune des pilotes engagées au Trophée Lucie VAUTHIER de bénéficier de cette prime, celle-ci ne pourra pas être perçue deux années consécutives par la même pilote. Ainsi, si la pilote vainqueur en 2018 participe et remporte l’édition 2019, elle ne pourra pas percevoir la prime; dans ce cas, la prime sera remise à la pilote classée à la deuxième place.

> Rallye et EnvironnementSoucieux de l’environnement, les organisateurs responsables du Rallye que nous sommes ne peuvent que relayer les données exposées par nos confrères Suisses. Le rallye International du Valais s’est intéressé de très près aux conclusions d’un rapport présenté par l’organisme helvétique Swiss Climate après le déroulement d’une épreuve comptant pour le Championnat Suisse des Rallyes. Photo de pollution par les usinesLes résultats du bilan CO2 montrent qu’un tiers des émissions est engendré par les déplacements du public, un second tiers par les éléments ayant trait à l’hébergement et à la restauration. Le solde des émissions est principalement dû au transport du matériel et aux déchets. Le gaz carbonique dégagé par les voitures de course ne représente que 3% du total des émissions engendrées par l’événement. Selon le comité d’organisation de l’épreuve, il ressort donc de cette étude que “[…] l’impact n’est pas plus important que pour toute autre manifestation de même ampleur […]”. Par ailleurs, un article paru dans le quotidien français Le Figaro mentionne qu’une seule journée du mondial de football entraîne 1,4 fois plus d’émissions que tout le Rallye Dakar, que le relais de la flamme olympique engendre plus de pollution qu’un GP de F1 et que les émissions du GP de Belgique de F1 sont inférieures à celles produites par le décollage d’un avion de ligne. Les chiffres donnés pour le Dakar sont de l’ordre de 42.000 tonnes de CO2, ceux annoncés pour la prochaine Coupe du Monde de football de 2.700.000 tonnes.CQFD Version complète : http://blog.lefigaro.fr/F1-tour-dechauffe/2011/04/le-sport-automobile-est-il-une-aberration-environnementale.html

> Palmarès 

> ArchivesÉDITION 2018ÉDITION 2017ÉDITION 2016ÉDITION 2015

 

Suivez le 
Championnat de France
des Rallyes :

MÉTÉO à GÉRARDMER

à voir sur my-meteo.com

Top

© 2019 - Vosges Rallye Organisation